Home

De prime abord, l’enseigne Hot Club inspire aux non-initiés un obscur établissement de renom. On imagine une maison de tolérance au fond d’une arrière-cour morbide aux effluves frelatées. Les dédales du caveau légendaire ne détrompent pas cette intuition si ce n’est qu’ils y ajoutent une impression de prestige et le sentiment de pénétrer le cercle très fermé de gentlemen amateurs de bonnes choses. Nos fantasmes sont cependant vite démentis et les rêveries dionysiaques laissent place à un bar figé entre les années 30 et 50. Une étrange atmosphère plane et l’on s’attendrait presque à entrevoir la silhouette d’un Jean Moulin accoudé au comptoir dans le brouillard de la fumée de cigarettes. Pourtant aucun relent de tabac froid ne vient incommoder les narines sensibles du visiteur à l’oreille fine. L’ambiance ne tarde pas à se réchauffer et, pour peu que l’on lance un bon vinyle, les invités seraient prêts à entamer une chorégraphie élaborée de rock sauté.

Championnat Slam Rhônes-Alpes : la finale

DSC_1279

Holidays

Myster and Band, c’est avant tout une rencontre de personnalités autour du jazz, du funk mais aussi, fait plus inattendu, du hip hop, du slam, du rap ou encore du reggae. Bref on l’aura compris cette formation aussi hétéroclite qu’insolite possède un panel d’influences multiples et variées, à l’image de ses membres. Un drôle de cocktail qui aurait pu finir en cacophonie ou tomber dans tous les clichés s’il n’était aussi habilement mis en scène. Il faut dire que ces garçons semblent s’y connaître en miracle, ayant réussi le petit prodige de pousser une salle quasiment comble à empiler les chaises pour se lever et se balancer sur leurs compositions. Un spectacle d’autant plus exaltant qu’il s’est révélé capable d’unifier la foule de notre petit comité derrière des récits vivants et des refrains sinon politiques, du moins engagés. Un épisode de réconfort nécessaire en cette période d’incertitude et de scission. Le genre d’expérience qui vous donne envie de ressortir votre vieux dictionnaire à expressions gentiment démodées, élégamment ringardes, pour utiliser des adjectifs comme fringant, déluré, fougueux, frétillant, gaillard, ou même pétulant et pimpant. Oui monsieur, oui madame.

Les Inrocks Lab au Transbo – Shout out

DSC_1307

Ami de tous

La véritable originalité du groupe vient peut-être moins de la fusion des genres musicaux qu’ils exécutent tout en panache que de la simplicité de leur performance. La narration minimale qui sert de fil rouge à leur prestation opère comme une ligne de vie pour ces ascensionnistes du genre qui, on l’espère, atteindront des sommets sans jamais perdre cette authenticité qui fait leur singularité. Myster and Band n’a que deux ans et demi et ses membres un âge médian d’environ 34 printemps. Pourtant, à l’issue du concert, chacun a le sentiment de quitter le garage d’une bonne bande de copains d’enfance. On apprécie également le soin apporté à chacun des artistes, chanteurs et musiciens, qui nous ont, chacun leur tour, régalés de leurs solos sans jamais faire monologue. Finalement, loin de l’image presque austère d’un Hot Club très privé, Myster et sa bande ont proposé un univers très accessible et, plus que fédérateur, inclusif.

Enfin, si l’envie vous prend d’aller faire un tour du côté de Villefranche, n’hésitez pas à passer par le Cultura qui abrite le précieux enregistrement de l’album Sablier.

► Poème – Je ne se sent pas chez vous parmi les Hommes

DSC_1337

Jeu de société

Publicités

Une réflexion sur “Myster rap, sa bande jazz

  1. Pingback: L’aventure aux portes de Lyon | les Paperoles de Céleste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s